ARTICLES DE LAVOIXECO.COM

Sotranord en redressement judiciaire
mardi 09.10.2007, 09:03
La société Sotranord, spécialisée dans la construction et la promotion immobilière, a été placée en redressement judiciaire vendredi.
 

Une semaine plus tôt, le vendredi 28 septembre, sa filiale Le Comptoir des bâtisseurs, société de gros oeuvre, subissait la même procédure. L'entreprise, dont le siège social est Gauchin-le-Gal, a été créée en 1979. Rachetée il y a trois ans et demi par Jean-Dominique Danès. elle a eu recours au redressement judiciaire, suite à « des soucis en juin », selon la présidente directrice générale, Caroline Danès, qui a repris les rênes depuis quelques jours. « On n'a pas déposé toutes nos activités. On veut relancer l'entreprise », rassurait hier la présidente.
Actuellement, les ouvriers ont interrompu le travail. « On fait acte de présence mais on ne fait rien depuis trois semaines. Ils ont repris les échafaudages et les engins », confiait l'un d'eux. « Le travail va reprendre mercredi ( demain) », a assuré la direction de la société, qui compte plus de 200 salariés. •
A. DEL.
 
La Voix du Nord


Euro Région
SOTRANORD (Gauchin-le-Gal) : Vers le dépôt de bilan ?
mardi 06.11.2007, 08:51
Hier matin, 80 salariés de l'entreprise de gros oeuvre Le Comptoir des bâtisseurs, filiale de Sotranord, ont manifesté devant le siège de la société, spécialisée dans la promotion et la construction immobilière, à Gauchin-le-Gal près d'Houdain. Les ouvriers attendaient une réponse suite à la lettre qu'ils ont reçue du liquidateur, maître Jean-Jacques Bondroit, annonçant le dépôt de bilan des trois filiales de la société vendredi, à savoir, Le Comptoir des bâtisseurs, GIE Sotranord et Sotranord Nord - Pas-de-Calais. De son côté, Carole Danès, présidente directrice générale du groupe, assurait être en pourparlers avec « une grande entreprise régionale » pour un éventuel rachat du Comptoir des bâtisseurs.
La Voix du Nord
Sotranord glissera-t-elle vers le dépôt de bilan ?
mardi 06.11.2007, 09:07
Hier, les 80 ouvriers d'une des filiales de Sotranord étaient au siège social, à Gauchin-le-Gal. PHOTO "LA VOIX".
Hier matin, les 80 salariés du Comptoir des bâtisseurs, filiale de Sotranord, société de promotion et de construction immobilière, se sont rendus au siège social de l'entreprise à Gauchin-le-Gal pour demander des comptes à leur direction. La raison de leur inquiétude ? Une lettre du liquidateur judiciaire annonçant qu'ils ne recevraient pas leur paie d'octobre.
«  La trésorerie est telle qu'il est à craindre que les trois entreprises en redressement judiciaire ne puissent pas faire face au règlement des salaires du mois d'octobre », Voilà ce qu'on peut lire sur la lettre de Jean-Jacques Bondroit, administrateur judiciaire de Sotranord, que tient un salarié dans la main. Dans l'autre, une missive du jour de la direction annonce : «  Nous vous demandons de ne pas venir sur les chantiers à partir de ce jour et ce le temps de la réorganisation. » Un chômage technique annoncé qui n'est pas bon signe pour l'entreprise et ses salariés. Carole Danès, gérante du groupe, assure de son côté que « les journées seront payées. » Hier, vers 10 h, maçons, manoeuvres et conducteurs d'engins du Comptoir des bâtisseurs, filiale au capital de 10 000 E placée en redressement judiciaire depuis le 28 septembre, ont décidé de faire le pied de grue devant la maison Sotranord. Plutôt que d'attendre en vain sur les chantiers qui tournent au ralenti depuis deux mois. Des parties de belote en matches de foot improvisés, les salariés ne travaillaient plus depuis plusieurs semaines. Faute de matériel pour la construction des maisons qui arrive «  au compte-gouttes », selon les ouvriers. «  Nous étions trente équipes à bosser sur les chantiers. Aujourd'hui, nous ne sommes plus que 17. Certains ont préféré partir avant que ça se gâte. » Joël Decque, patron d'une PME de six salariés, sous-traitante de Sotranord à près de 70 %, accuse aussi le coup. Il attend toujours son dû.
Aujourd'hui, la crainte du dépôt de bilan est sur toutes les lèvres et pèse sur les têtes. « Nous étions prêts à redresser l'entreprise à condition qu'on nous en donne les moyens », s'insurge un maçon. Maintenant, ils s'inquiètent pour leurs salaires.
Devant le tribunal vendredi
«  On les paiera avant le 10, comme chaque mois », garantit Carole Danès. La PDG, en négociation avec «  une grande entreprise régionale », passera devant le tribunal de Béthune vendredi avec l'espoir de trouver «  une issue favorable  » à la situation de crise : à savoir, entre autres, «  le rachat du Comptoir des bâtisseurs ». Il sera aussi question du sort des deux autres filiales, GIE Sotranord et Sotranord Nord - Pas-de-Calais, en redressement judiciaire depuis le 5 octobre.
Hier, en fin de matinée, les ouvriers ont repris leurs fourgons et sont rentrés à la maison. Plus par dépit que sur ordre de leur hiérarchie. •
ARIANE DELEPIERRE
 
Sotranord en partie liquidée
dimanche 11.11.2007, 10:15
Deux filiales de Sotranord, société de promotion et de construction immobilière, ont été liquidées, vendredi, par le tribunal de Béthune.

L'entreprise compte une agence à Lens et des chantiers dans l'agglomération. Notamment à Souchez...
Après avoir protesté en début de semaine devant le siège du groupe Sotranord à Gauchin-le-Gal, les salariés du Comptoir des bâtisseurs, une des trois filiales du groupe en redressement judiciaire, se retrouvent sur le carreau. Soixante-quatre maçons, manoeuvres et conducteurs d'engins sont désormais au chômage. «  On s'est fait avoir jusqu'au bout », confiait leur représentant. Le tribunal de Béthune a procédé à la liquidation judiciaire de leur entreprise et de Sotranord Nord - Pas-de-Calais. La troisième, GIE Sotranord, poursuit son activité en attendant qu'une décision, fin novembre. Un éventuel rachat du Comptoir des bâtisseurs, avancé lundi par Carole Danès, gérante, injoignable vendredi, n'a pas abouti. •
A. DEL.
SOTRANORD (Gauchin-le-Gal) : deux filiales du groupe en liquidation judiciaire
samedi 10.11.2007, 11:52
Hier, le tribunal de Béthune a procédé à la liquidation judiciaire de deux filiales du groupe Sotranord, spécialisé dans la promotion et la construction immobilière. Des trois entreprises en redressement judiciaire depuis la fin septembre, le Comptoir des bâtisseurs, société de gros oeuvre, et Sotranord Nord - Pas-de-Calais cessent leurs activités. Au total, quelque 64 salariés du Comptoir des bâtisseurs, qui avaient manifesté lundi devant le siège du groupe à Gauchin-le-Gal (près de Bruay-La Buissière), se retrouvent au chômage. La troisième filiale, GIE Sotranord, quant à elle, poursuit son activité avant que ne soit rendue une décision ultérieurement.
La Voix du Nord
 
 

documents officiels

Recommander

overblog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus